Conseils pratiques

Chat qui vomit : Les causes et quand faut-il s’inquiéter

Il n’est pas rare de voir son chat vomir ses croquettes ou des restes d’aliments. Cependant, un chat qui vomit souvent requiert une attention particulière afin de prendre, si nécessaire les dispositions qui s’imposent. Toutefois, le traitement à adopter en cas de vomissement chez les félins dépend de la cause du mal. Il est donc important de différencier les différents causes et symptômes afin de savoir quelle solution utilisée pour traiter le mal. Nous vous apporterons tous les détails à ce sujet dans les lignes à suivre.

chat qui vomit

Les causes d’un chat qui vomit

Plusieurs éléments peuvent expliquer pourquoi un chat vomit. Cela va d’une simple allergie alimentaire à des causes beaucoup plus graves. Voici les causes les plus fréquentes.

Formation de boules de poils

Lorsque votre chat fait sa toilette, il a tendance à avaler les poils de son pelage. Au fil du temps, ceux-ci s’accumulent dans son estomac et forment des boules encore appelées « trichobézoards ». Lorsque celles-ci commencent à irriter le tube digestif, le chat les recrache. Si le félin vient juste de manger, il va régurgiter un peu d’aliments avec les boules de poids. Mais, ceci n’est pas encore un cas grave. 

Ses croquettes

La bonne alimentation de votre chat dépend fortement de sa portion de nourriture. Un chat qui vomit ses croquettes est quelque chose qui arrive parfois, notamment si avez un petit glouton qui aime manger vite et beaucoup à la fois.  Cela peut entraîner une indigestion pouvant conduire à des vomissements. C’est pourquoi il existe aujourd’hui des distributeurs de nourriture capable de gérer les portions distribuées pour qu’il se régule mieux (en savoir plus). 

Sachez également que la taille des croquettes à son importance. Des croquettes trop petites seront avalés sans que votre chat ne les croquent préalablement et causeront vite un trop plein amenant votre chat à vomir. Enfin, un changement radical d’alimentation provoque de sérieux problèmes digestifs chez votre félin s’il n’y pas de phase de transition mise en place. Dans ce cas aussi, cela peut entraîner de fréquents vomissements.

Intoxication et allergie alimentaire

Si votre chat ingère des aliments périmés, des pesticides ou encore des produits d’entretien, cela peut entraîner une réaction de son organisme. Lorsque son système digestif repère une nourriture toxique, il cherche par tous les moyens à expulser cette dernière, ce qui provoque ainsi des vomissements. 

Aussi, il n’est pas rare que les chats développent des allergies à certains aliments ou à certains ingrédients contenus dans ces derniers. 

Gastrite ou gastro-entérite

Une inflammation de l’estomac de votre chat (gastrite) peut aussi être à l’origine de ses vomissements répétés. Il en est de même pour une inflammation de son estomac et de ses intestins (gastro-entérite).

Un chat qui vomit jaune avec la présence de bile est très souvent lié à une gastrite, de même qu’un chat qui vomit vert. Ce cas est à prendre au sérieux si, après 2 jours, votre chat vomit toujours de la bile et ne mange plus.  

Ces troubles irritants sont assez courants et peuvent être causés par une mauvaise digestion, une mauvaise alimentation ou encore l’ingestion d’un agent pathogène. Ils sont souvent accompagnés de fièvre, de diarrhées, de malaise ou de selles molles.

Outre ces causes, votre félin peut être également sujet à des vomissements en raison d’une occlusion intestinale, d’une mauvaise absorption intestinale, d’une insuffisance rénale ou de la présence de vers dans son appareil digestif. Toutefois, connaitre les causes éventuelles du vomissement de votre chat ne suffit pas pour déterminer si sa santé est menacée ou pas. Vous devez surtout apprendre à repérer les symptômes inquiétants. Le point suivant de cet article vous apportera plus d’éclaircissement.

Les symptômes qui doivent alerter

Comme nous l’avons déjà souligné plus haut, si votre chat régurgite des restes de nourritures, une boule de poils ou quelques brins d’herbe, ce n’est pas encore une situation alarmante. Par contre, un chat qui vomit accompagnés d’autres symptômes, doit attirer toute votre attention. À cet effet, voici quelques comportements qui doivent vous alerter :

  • Refus total de s’alimenter ou changement d’appétit
  • Le chat s’isole et émet des miaulements inhabituels
  • Il perd du poids alors que son alimentation n’a pas été changée ni diminuée
  • Le félin s’abreuve plus que d’habitude
  • Il est sujet à un épisode de constipation
  • Le chat vomit du sang
  • Le chat qui vomit de la bile et qui ne mange plus
  • Il a de la fièvre et sa température est au-dessus de 39 °C
  • Les gencives de votre félin sont très pâles ou tendent vers le jaune

En dehors de ces symptômes, si vous remarquez que votre matou tente de vomir sans y arriver, cela doit tout de suite attiser votre curiosité. Dès que vous remarquez l’un de ces symptômes, gardez votre calme et réagissez de façon intelligente. Nous apporterons plus de détails à ce sujet plus bas.

Comment réagir face à un chat qui vomit ?

Lorsque l’on remarque que son chat vomit souvent, on se pose de nombreuses questions. Est-ce normal qu’il vomisse autant ? Quel traitement adopté ? Faut-il appeler un vétérinaire ? Sachez qu’il n’est pas nécessaire de vous affoler. Voici quelques conseils qui vous seront très utiles.

Ne dérangez pas votre chat

Lorsqu’un félin vomit ou essaie de régurgiter des aliments, il est généralement stressé et il ressent de la douleur. N’essayez donc pas de le toucher ni de le déranger. Laissez-le tranquille, même s’il vomit sur un tissu. S’il s’agit de votre canapé ou de votre tapis préféré, vous pouvez placer un support sous sa gueule pour recueillir le vomi. Mais, veillez surtout à ne pas lui faire peur.

Examinez le vomi de votre matou

Un chat qui vomit une boule de poils, n’est pas un cas alarmant, mais plutôt fréquent. Vous n’avez pas de soucis à vous faire. S’il s’agit de reste de nourriture, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter non plus. Par contre, si vous remarquez la présence d’un corps étranger, d’une teinte rosée, d’une consistance inhabituelle ou toute autre anomalie, vous devez immédiatement contacter votre vétérinaire.

Surveillez votre félin

Même si les vomissements de votre animal ne sont pas inquiétants, soyez tout de même vigilant et gardez un œil sur lui. Vous devez vous assurer qu’il ne présente aucun autre symptôme. Aussi, vous devez prendre le temps de voir si votre chat vomit ses aliments de manière rapprochée. Au moindre doute, vous devez faire appel au vétérinaire dans les 24 ou 48 heures.

Faites une petite rétrospective sur les changements récents

Avez-vous changé récemment l’alimentation de votre chat ? Avez-vous accueilli un nouvel animal qui pourrait être porteur d’un agent pathogène ? Ces questions vous permettront de faire le point sur les changements que vous opérez récemment. Le but étant de trouver un élément qui expliquerait pourquoi votre chat vomit.  Il faut également notifier que les chats sont assez sensibles. N’hésitez donc pas à vérifier si un animal de votre voisinage est décédé récemment. Cela pourrait stresser votre matou au point d’en vomir.

Quelles solutions et gestes adopter ?

Nous allons maintenant aborder les solutions et gestes à adopter pour savoir comment soigner un chat qui vomit et aider votre petit compagnon à se remettre rapidement en selle. Il faut toutefois notifier que ces traitements varient en fonction de la cause des vomissements de votre chat. Ainsi, voici quelques conseils efficaces pour améliorer l’état de santé de votre matou.

Veillez à la qualité des aliments de votre chat

  • Croquettes sans céreales adulte - Ultra Premium Direct
croquettes sans céreales
  • Croquettes Gastro-intestinal - Royal Canin Veterinary
croquettes gastrite

Pour garantir une alimentation saine et équilibrée à votre chat, optez pour des croquettes de qualité, de préférence sans céreales ou alors, spécifique à la pathologie de votre matou. Vous pouvez trouver ces aliments en animalerie ou chez un vétérinaire. 

Aussi, n’oubliez pas de vérifier les valeurs nutritionnelles et les ingrédients des aliments. Une alimentation riche en fibre favorisera une bonne digestion et un bon transit. Évitez de donner du lait ou des yaourts à votre chat. Contrairement aux idées reçues, les chats les digérèrent mal. Enfin, il faudra également vérifier les dates de péremption de chaque produit pour éviter tout risque d’intoxication. 

Des aliments qui stimulent l’élimination des poils

  • Pâte au malt anti-boules de poils - Beaphar
pate anti boule de poils malt
  • Brosse pour chat avec dents en acier inoxydable - Pecute
Pour évitez que votre chat ne vomisse ses boules de poils, il existe des complément alimentaire comme des pâtes appétentes es conçus pour favoriser l’élimination naturelle des poils et permet de faciliter davantage le passage des poids dans son tube digestif. Pensez également à brosser ou à peigner régulièrement votre matou pour débarrasser son pelage d’une grande quantité de poils morts.

Ne changez pas régulièrement son alimentation

Le changement brusque et fréquent des repas de votre chat peut avoir un impact sur l’organisme de ce dernier. En effet, cela perturbe son transit, ce qui peut provoquer des maux de ventre ou des vomissements. Pour cela, il est préférable de vous limiter aux aliments auxquels il est déjà habitué. Si vous avez pour habitude de diluer un peu d’EPP bio dans l’eau de sa fontaine, les doses doivent être diminuées progressivement et jamais stoppées d’un coup, au risque de perturber son transit et système immunitaire. 

Toutefois, si vous souhaitez lui faire découvrir de nouveaux aliments savoureux, il est conseillé de commencer par de petites doses. La transition doit se faire de façon lente de telle sorte que l’animal ne puisse pas remarquer le changement brusque de son alimentation. Vous pouvez étaler la transition sur 2 à 3 semaines. 

Consulter un vétérinaire pour les cas graves

Lorsque vous soupçonnez une gastrite ou une gastro-entérite, le choix le plus judicieux est de faire appel à un vétérinaire. Celui-ci sera en mesure d’identifier la cause de l’irritation et administrera un pansement gastrite à votre compagnon à 4 pattes afin d’empêcher les vomissements mais aussi pourra être amené à traiter sa fièvre et la déshydratation si nécessaire.  

Il sera certainement amené à faire des tests complémentaires pour confirmer la présence d’agents pathogènes (virus ou bactéries). Des médicaments vous seront prescris pour soulager rapidement votre félin.

Dans le cas où les vomissements seraient liés à la présence de vers digestifs, le vétérinaire vous donnera des conseils et vermifuges et vous fera des recommandations afin de traiter votre chat. S’il s’agit d’une occultation intestinale, une intervention chirurgicale est la meilleure solution pour éviter les complications. Bien évidemment, l’opération sera réalisée par le vétérinaire.

Content protected